Consulat du Burkina Faso de Nice

La Spiruline

mercredi 29 août 2012


La spiruline est une cyanobactérie (Arthropsira Platensis) microscopique qui prend la forme d'un petit filament ondulé ou torsadé. Cette micro-algue pousse à l'état naturel dans les lacs volcaniques au ph d'environ 8,5. Pour se développer, la spiruline a besoin de fertilisants, d'éléments nutritifs, de chaleur, de lumière et d'eau alcaline et saumâtre. Elle est donc facile à cultiver en serre en reconstituant ces paramètres.

 

 

 

SON INTERET

 

.Dans les sociétés occidentales la spiruline est un complément alimentaire très riche en protéines, en fer, en provitamine A et en diverses vitamines. Elle est appréviée notamment pour son action antioxydante. Pour les sportifs, la spiruline est considérée comme un dopant naturel. On l'utilise aussi pour renforcer les défenses naturelles des malades du sida ou bien pour prévenir les accidents de plongée sous-marine. Elle se présente le plus souvent sous forme de gélules, paillettes, poudre ou comprimés.
Pour les pays en voie de développement : la richesse de la spiruline permet de lutter contre la malnutrition. Des fermes sont créées au Mali, au Niger, au Burkina Faso. On apprend aux paysans à cultiver eux-mêmes la spiruline qui devient génératrice d'emplois.

La France compte une trentaine de producteurs de spiruline. Cette production reste encore marginale et saisonnière, et la spiruline demeure encore chère à l'achat.

 

LA CULTURE

 

Les souches mères sont issues de lacs naturels :


  1. Inde : souche "Ionar" en forme de spirales
  2. Ethiopie : forme torsadée
  3. Pérou : souche "paracas" de forme ondulée.

Elles sont ensuite purifiées puis mises en culture. Cette micro-algue se développe rapidement (25% par jour) grâce à la chaleur (35° environ) la lumière et le rajout d'éléments nutritifs : bicarbonate de soude - fer - azote (urée) - sel marin - acide phosphorique - sulfate de magnésium - oligots éléments : la spiruline absorbe tout ce qu'on lui donne.

 

La récolte peut débuter au bout de trois semaines environ, dès que le ou les bassins sont pleins.

 

LA RECOLTE

 

L'eau contenant la spiruline est filtrée au travers d'un tamis dont les trous mesurent 30 micromètres de diamètre. La quantité récoltée ne doit pas excéder 25% afin de conserver la souche mère. La pâte récoltée est placée dans un linge et pressée. On obtient ainsi un " fromage de spiruline " qui peut se consommer frais. Il se détériore rapidement. Il se conserve trois jours au réfrigérateur mais peut se mettre au congélateur.

Ce "fromage" est alors transformé en spaghettis de 2 mm de diamètres afin d'obtenir un séchage homogène. Il est alors placé sur des claies dans un séchoir solaire : on le récolte au bout de 4 heures environ à une température inférieure à 60°C.

toute la manipulation : récolte, pressurage, extrudage et séchage se fait dans une journée et demande des mesures d'hygiène strictes.

 

 

 

 

 

 

LES ORGANISMES

 

Plusieurs organismes s'occupent du développement de la spiruline dans les pays en voie de développement.
Les trois ONG les plus importantes :


  1. Technap : http://www.technap-spiruline.org
  2. Codegaz : http://www.codegaz.org
  3. Antenna Technologie France : http://www.antenna-france.org

 

Et le CFPPA de Hyères, pour la partie formation mais aussi pour l'aide au développement : http://cfppa.hyeres.free.fr.
L'association ASPIRE (Hyères) s'est donné pour but de former les gens à la culture de la spiruline, informer, mettre en communication et aider à des projets d'installation, sans toutefois créer directement de fermes spirulines. N'hésitez pas à la contacter pour plus de renseignements

 

 

 

POUR EN SAVOIR PLUS


  1. " Spiruline, Technique pratique et promesse " de Ripley D. Fox - Edisud (uniquement en vente au CFPPA de Hyères, existe aussi en version anglaise)
  2. " La spiruline, l'homme et la planète " de Michka - Georg éditeur
  3. La spiruline au Burkina Faso : http://www.spirulineburkina.org