Consulat du Burkina Faso de Nice

Soumbala

samedi 01 septembre 2012

Le soumbala est un condiment (au sens français du terme) issu des graines du Néré. On le trouve dans toute l'Afrique de l'Ouest, à la base de très nombreuses recettes de cuisine. Il correspond un peu au cube maggi utilisé en ville. L'occidental a un peu de mal à s'y habituer tant par son apparence (boule noirâtre) que par sa forte odeur de fermentation.

 

Le soumbala est fabriqué de manière artisanale par les femmes en brousse. L'opération est assez longue.

- Ramasser les gousses sur le néré. Celles-ci font presque 30 cm de long et contiennent des graines entourées d'une chair farineuse.

 

- Les graines, débarrassées de la gousse, sont alors lavées (dans plusieurs eaux différentes, au moyen d'un pot en terre cuite percé) puis séchées au soleil.

- Les graines sont ensuites cuites à feu vif pendant une journée (entre 12 et 24 heures) avant de les égoutter.

- Les graines sont décortiquées au mortier (quelque fois à la main) avant d'être relavées à grande eau puis recuite à feu vif pendant une demi-journée.

 

 

 

 

 

- Les graines égouttées, sont saupoudrées de cendre ou de farine de mil ou encore de maïs germé, avant d'être mises de côté pendant deux à trois jours pour les laisser fermenter.

- Après les avoir salées, les graines sont façonnées en boulettes puis séchées au soleil (ou dans un séchoir). Elles ont alors pris une couleur noire et sentent fort

 

 

Le soumbala peut également être vendu réduit en poudre et mélangé avec des herbes parfumées afin d'atténuer l'odeur.

Dans certaines ethnies, le soumbala est utilisé comme médicament pour lutter contre les vomissements ou dans les cas de grande fatigue. Le jus de cuisson jouerait le rôle de remontant énergétique.
 

 

Photos prises :
- à Legmoin dans le groupe Wontaar
- A Forotéon dans le groupement AMEED