Consulat du Burkina Faso de Nice

Nong Saya

mardi 02 mai 2017

Association NONG SAYA
Siège social : 10 rue Mimont 06 400 Cannes
Présidente : Sandrine Compaore
courriel : nong.saya2@gmail.com

 

 

QUI SOMMES -NOUS ?

 

L'association Nong Saya est crée en 2017 afin de subvenir aux besoins des personnes dans la plus grande précarité à Ouagadougou et les villages environnants, dont le village de Sapone. Parmi elles, les jeunes et les vieilles veuves. Cette aide peut prendre la forme de soins médicaux et de médicaments mais également de formations payées ou de matériel spécifique dont la personne aura besoin pour s'en sortir et avoir un petit métier. Nong Saya se fait aider à Ouagadougou par une partenaire nommée et l'association Kogl Buudu.


ORGANISATION

 

Les personnes en grande précarité seront remarquées par le partenaire sur place. Rosalie va visiter les familles ou les personnes en grande précarité afin d'établir une fiche des besoins les plus criants et la transmettre à l'association en France. Les fonds seront acheminés par voie postale ou bien par les nombreux voyages de la secrétaire au Burkina Faso, qui veillera avec la partenaire à ce que les fonds parviennent réellement à leur destinataire.

 

REALISATIONS

 

Une première réunion a eu lieu à Ouagadougou en novembre 2016 afin de cerner les problèmes et les personnes à aider ; médicaments et soins pour les veuves les plus âgées, matériel de tissage et savonnerie pour les jeunes veuves afin qu'elles puissent s'en sortir.

 

Novembre 2016, l'idée de l'association est lancée.
Réunion à Ouagadougou entre la représentante du Consulat du Burkina Faso de Nice
et les femmes de l'association kogl buudu (protéger la famille) qui fera partie
des partenaires de l'association Nong Zaya.
A gauche, Rosalie, chargée de dépister les cas les plus graves qui auront besoin de l'aide de Nong Saya.

 


Les veuves, jeunes et vieilles, de l'association Kogl Buudu

 



Paul et sa femme et melle Colette, ancien chauffeur et ancienne secrétaire du cardinal Zoungrana
ils bénéficieront également de l'aide de Nong Saya

 

(Photos : A. Chalamon)