Consulat du Burkina Faso de Nice

Kognouma

samedi 06 août 2016

Association KOGNOUMA
Bobo Dioulasso, secteur 4 dit "Koko"
Président : Ismaël Sawadogo
Courriel : sawadogoismael@hotmail.fr

Téléphone : (00226) 76 45 85 71
création 2009

 

 

 

QUI SOMMES-NOUS ?

 

L'association Kognouma (les "bienfaits" en dioula) a été créée en 2009 à Bobo Dioulasso pour regrouper les artistes de la ville de Sya afin de créer une synergie profitable à tous.

S'entraider, se faire connaître, faire respecter son travail et son art... tels sont les objectifs de Kognouma.

Al'origine Kognouma était un groupe de musiciens et danseurs, depuis 2009, l'association a été créée dans le but de regrouper tous les arts avec parfois un appel à des artistes extérieurs. Tous les membres de l'association sont des artistes qui ont chacun leur atelier et leur boutique.

 

LE FONCTIONNEMENT

 

Kognouma développe une synergie et une entraide entre chaque membre ; chaque artiste qui part en tournée à l'étranger amène des oeuvres des autres membres ; ce qui n'empêche nullement chaque artiste de poursuivre sa carrière, notamment en tenant des stands individuels lors de festivals ou en se présentant à des concours.

L'association propose des stages de formation dans divers domaines (sculpture, bronze, bijoux...), le stagiaire se voit également proposé des visites guidées, la loication de véhicules ou taxis (le président est "taxi-conteur") et propose s'il est intéressé ; des cours pour apprendre le dioula.

 

La difficulté de l'association réside dans le fait qu'elle ne dispose ni de local pour que tout le monde puisse se réunir, ni de boutique générale des arts regroupant des exemples des oeuvres de chacun.

 

LES ARTS

 

L'association regroupe des bronziers et des patineurs (voir plus loin), des conteurs et comédiens de théâtre, des sculpteurs sur bois, tisserands, danseurs et musiciens, des bijoutiers et sculpteurs sur métail.

 

 

 


Une partie de l'association, tous artistes indépendants

 

 


Les oeuvres du bijoutier
 

Un des objectifs de l'association consiste en faire respecter le travail de chacun.
 

 

Les oeuvres sont issues des ateliers de deux bronziers membres de Kognouma
Adama Ouattara et Batieba Traore qui tiennent leur boutique dans le même secteur
 

Les bronzes comme tous ceux du Burkina Faso sont faits à la cire perdue : avec quelques particularités sur le moule : l’argile est mélangée à du jute et du son de riz pour couvrir le modèle de cire d’abeille (en ajoutant du plastique noir pour faire le pagne) puis le bronzier va passer une deuxième couche avec de l’argile normale. L'ensemble donne un bronze aux détails très fins.

 

Une partie des bronzes reçoit une patine, faite par un patineur dont c'est le métier. la patine se fait avec l’acide de batterie, du permanganate ou de la potasse puis du cirage – trois couleurs différentes : beige, doré, vert mais également la patine naturelle faite directement au feu.

 

 

(Photos A. Chalamon)