Consulat du Burkina Faso de Nice

L'Eau Partagée

jeudi 12 janvier 2017

L'EAU PARTAGEE
Présidente : Jeanine Riou
Courriel :associationeaupartagee@gmail.com
Secrétaire :Colette Nortes
Trésorière : Patrick Maillet
Adresse : c/o Francis José Maria, avenue de la Giscle 83 310 Cogolin
Adhésion : 10 € pour les membres actifs Bulletin d'adhésion 2016
Site internet : http://eaupartagee.1-blio.com

Page facebook : www.facebook.com/associationeaupartagee

 

QUI SOMMES-NOUS ?

 

L'association est une émanation du "Projet de l'eau partagée" qui depuis plus de quinze ans, dans le cadre du syndicat intercommunbal de l'eau de la Corniche des Maures (SIDECM) favorise, développe et promeut des actions d'éducation et de coopération décentralisée. L'association " L'Eau Partagée " a pour vocation de favoriser les échanges, l'éducation et la coopération.

 

 

LES OBJECTIFS

 

L'association a pour objet :

 

Dans le prolongement des actions déjà engagées et selon le concept de l'Eau Partagée et la "démarche chemin" tant sur la Corniche des Maures qu'au Burkina Faso.


  1. d'animer des échanges socio-culturels entre les habitants de Markoye au Nord du Burkina Faso, dans la région de l'Oudalan au Sahel et du pays dees Maures

  2. de favoriser, développer et promouvoir des actions d'éducation, de formation et des activités professionnelles ou en voie de professionnalisation dans les champs socio-économiques et culturels et de favoriser la mise en oeuvre d'actions de développement villageois.
     
  3. de favoriser des actions d'éducation et de promotion de la santé.

  4. de promouvoir et mettre en oeuvre le Traité d'Education à l'écocitoyenneté et sa " démarche-chemin " labellisé par l'UNESCO, en direction de formateurs, d'enseignants, d'animateurs territoriaux, d'entreprises, d'associations et de décideurs politiques

  5. d'animer des séminaires, des sessions ou des stages dans le cadre de dynamiques de développement communal et / ou d'éducation à l'environnement et au développement durable.

  6. de participer à des campagnes de souveraineté alimentaire (autonomisation)

  7. De répondre à des besoins d'urgence.
     
  8. d'organiser des ventes d'objets d'artisanat, des tombolas et autres opérations destinées à recueillir des fonds pour financer les projets de développement décodés par les villageois sahéliens.

 


Le bouli de Gangani

 


Jardin de Markoye alimenté par pompe solaire avec réservoir de puisage manuel

 


Jardin de Markoye avec planches irriguées au goutte à goutte
 

 

LES PROJETS

 

L'association apporte son concours technique au SIDECM pour la mise en oeuvre des projets identifiés dans le cadre de la nouvelle convention de Coopération Décentralisée signée avec la commune de Markoye en décembre 2013, notamment en matière de recherche en eau.

La dissolution des conseils municipaux et le fonctionnement en délégation spéciale depuis décembre 2014 a toutefois placé ces activités en veille jusqu'aux élections municipales prévues en mai 2016.

Les activités relatives à l'amélioration des conditions d'hygiène se poursuivent par la prochaine réalisation d'un programme complémentaire de 15 latrines familiales et le soutien à l'amélioration des équipements du CSPS. L'appui à la collectivité pour la mise en place d'un service de gestion en matière d'eau, d'assainissement et de déchets constitue une priorité pour les années à venir.

Un projet d'extension du jardin maraîcher de Markoye est également à l'étude.

Une manifestation destinée à faire connaître ses actions au grand public est organisée annuellement. Pour 2016 elle devrait avoir lieu à la Môle au cours du week-end des 11 et 12 juin.

 


Le poste d'eau à l'école

 


Puits réhabilité et lavoir en bordure de la mare

 


Les latrines d'Issa Sadou

 


Tri et gestion des déchets - Réunion COPIL sur le projet santé

 

 

LES REALISATIONS

 

En matière d’irrigation, l’association a contribué à la réalisation du bouli de Gangani et du jardin maraîcher de Markoye (pompage solaire, bassin de stockage et système de goutte à goutte pour ce dernier).

Un important projet dans le domaine de la santé a été conduit de 2012 à 2015 et se poursuit encore. Fondé sur les principes de la démarche chemin, ce projet s’est attaché en priorité à apporter les bases de connaissances et de sensibilisation nécessaires aux changements de comportement, notamment en matière d’hygiène des mains et de défécation (cf compte rendu spécifique).

Une vingtaine de latrines « familiales » ont été construites à ce jour, correspondant à l’équipement de 4 à 500 personnes, auxquelles s’ajoute un groupe de latrines collectives au CSPS. Une déchèterie et du matériel de collecte des déchets ont été financés. Des lavoirs ont été construits à proximité de puits réhabilités en bordure de la mare pour éviter aux femmes d’être en contact avec l’eau de la mare.

Un film a été réalisé avec le concours de la population locale (Suka feto https://www.youtube.com/watch?v=_NDhgEvwX4Y ) sur le mode d’un conte destiné à sensibiliser la population au risque de bilharziose : ce film a été primé aux Rencontres Internationales Eau et Cinéma (RIEC) organisées à Marseille en mars 2012, à l’occasion du Forum Mondial de l’Eau.

Les actions de sensibilisation de la population se poursuivent toujours avec le concours d’une association créée localement (Bani zoumbou) pour œuvrer à l’accompagnement de ce projet.

 

 La composante de l’association en matière d’éducation à la citoyenneté, à l’environnement et au développement durable a été également très développée au cours de ces dernières années. C’est ainsi que, après la publication en 2011 du coffret de l’Eau partagée, primé à Cannes au XIIIème symposium international de l’Eau, l’association a organisé les journées « Eau pour tous, Eau en partage » en juin 2013 en lien avec le réseau des Ecoles associées de l’UNESCO.

Un projet de recherche action en matière d’activité éducative a ensuite été entamé en 2014, avec le concours financier du Conseil régional PACA et en partenariat avec la sociologue Catherine Meyor, dont le point d’orgue a été un séminaire organisé en juin 2015 aux jardins de la Méditerranée au Rayol : les fruits de cette réflexion collective et des expériences qu’elle a permis de partager sont désormais rassemblés dans un ouvrage en cours de publication, intitulé « Prenons soin du monde que nous habitons ».

Toutes ces réflexions sont fondées sur la démarche chemin et s’inspirent largement de nos activités de solidarité avec le territoire de Markoye et sa région.

 


Les latrines du CSPS et l'abri de la maternité

 

 

 

LES NOUVELLES

 

Les films tournés au sein de l'Eau Partagée

 

- Suka Feto l'enfant et la mare

 

- Les légumes du désert

 

.

 

 

L'ALBUM

 

  1. Rencontres de l'Eau Partagée le 15 mai 2015
  2. Bilan du projet santé février 2015
  3. Les activités éducatives de 2013
  4. Mission novembre 2013
  5. L'eau pour tous : Forum 2013
  6. Mission janvier 2012
  7. Liste des soutiens à l'Eau Partagée
  8. Mission 2010
  9. Maraîchage au Bouli de Gangani.
  10. Prix de l'eau et de l'éducation
  11. Semaine de l'Eau Partagée 2009
     

Documents

 

  1. Rapport d'activité 2015
  2. Rapport d'activité 2014
  3. Rapport d'activité 2013
  4.  Rapport d'activité 2012
  5. Bilan de l'année 2011 - 2012
  6. Assemblée Générale 2 juin 2010
  7. Présentation du livre "Prenons soin du monde que nous habitons"

 

FILMS

  1. Film : Suka Feto
  2. Les légumes du désert
  3. Djanta Halidou
  4. Suka Feto, l'enfant et la mare

 

 

(Photos : Eau Partagée)