Consulat du Burkina Faso de Nice

Le cinéma à Bobo-Dioulasso

lundi 17 août 2015

 

 

LE CINEMA à BOBO DIOULASSO

 

 

Le cinéma à Bobo Dioulasso tourne essentiellement autour d'un personnage et de son équipe : Berni Goldblat.
Cinéaste d'origine suisse, il réalise, monte, produit et distribue des films depuis 1999, principalement des documentaires, en Afrique de l'Ouest.

 

En 2000, il co-fonde "Cinomade", une association dont l'objectif est la création et la diffusion d'outils de sensibilisation. Avec Cinomade, il créé le cinéma débat interactif (CDI), un cinéma d'intervention au bénéfice des populations.

2006 : création des "films du Djabadjah", société de production indépendante établie à Bobo Dioulasso.
Après "Mokili" (long métrage de fiction), il signe le documentaire "Ceux de la colline", sélectionné à 50 festivals et primé trois fois.

 

Depuis 2007, Berni est membre de jury aux Africa Movie Academy Awards (AMAA), les oscars africains qui se déroulent chaque année au Nigeria.

Depuis 2011, Berni est formateur en écriture de films documentaires pour Africadocs. Il a organisé 5 résidences d'écriture documentaire à Bobo Dioulasso pour des jeunes auteurs africains.

 


Berni Goldblat à l'université Lumière Lyon 2

 

2011 ; il est membre du jury officiel long métrage au FIFF Namur Belgique.

 

2015 : en cours de finition  : un film d'animation "Siébou et le vol des oeuvres sacrées" co-réalisé avec Gilles Palenfo. Il prépare également " Wallay" un film de fiction long-métrage prévu pour fin 2015.

 

Berni est également président de l'association créée en mars 2013, ASCBF (Association de soutien du cinéma au Burkina Faso) qui porte le projet "Il faut sauver le ciné Guimbi", dont le cinéaste burkinabè Gaston Kaboré est le secrétaire général. Son projet de soutien au 7ème art amènera l'association à organiser des manifestations, conférences et festival, expositions et ateliers.

 

 


L'équipe en plein travail à Bobo à Bobo Dioulasso -
Atelier de planification stratégique sur l'offre culturelle du futur Ciné Guimbi (avec Africalia Belgium)

 

 

 

LES FILMS DU DJABADJAH

 

La société de production audiovisuelle les "Films du Djabadjah" a été créée en 2006 par Berni Goldblat, elle est  établie à Bobo Dioulasso. Elle produit aussi bien des documentaires que des longs métrages.

 

La liste des films de Djabadjah produits:

 

  • Siébou et le vol des oeuvres sacrées de Gilles Palenfo et Berni Goldblat (18min en production)
     
  • Ngoni fo Sekouba l'esprit des chasseurs de Moumouni Sanou (52min 2015)
     
  • Ciné Guimbi souvenirs de Berni Goldblat (12min 2015)
     
  • Traces du caméléon de Krysia Dowmont (56min 2012)
     
  • Sibi l'âme du violon de Michel K. Zongo (38min 2011)
     
  • Poussières de femmes de Lucie Thierry (52min 2011)
     
  • Ceux de la colline de Berni Goldblat (72min 2009)
     
  • Kono de Justin Zerbo (5min 2007)
     
  • MOKILI de Berni Goldblat (83min 2006)
     

Commander les films du djabadjah : cliquer ici

 

CINOMADE

 

L'association "Cinomade", a été créée en 2000 en France et au Burkina Faso. Son  objectif est la création et la diffusion d'outils de sensibilisation sur des thèmes de société. Cinomade est un cinéma débat interactif (CDI), un cinéma d'intervention au bénéfice des populations avec projection et débats. Basée à Bobo Dioulasso, elle mobilise une trentaine de personnes

 

La projection se déroule en plein air et la séance est gratuite. Les tournées sont organisées à la demande de partenaires, sur des sujets précis et en fonction de besoins ou de campagnes de sensibilisation.
Depuis avril 2015 jusqu'en juillet 2015 ; 45 séances de projections ont pu être organisées dans des villages de brousse, entre autre avec un partenariat avec la GIZ sur le thème du planning familial.
D'autres thèmes sont également proposés : le VIH/Sida, les médicaments de rues, les ressources naturelles, l'intégration des personnes handicapées, la sécurité, les foyers améliorés ......

D'autres supports sont également utilisés comme les affiches, les émissions radio, bandes dessinées, photographies ....

 

 


Installation en pleine brousse de la salle de cinéma avec projection en plein air

 


Après la projection, un animateur lance le débat avec le point de vue des hommes et des femmes

 

 

 

IL FAUT SAUVER LE CINE GUIMBI

 

 

 

Autre cheval de bataille : sauver le dernier cinéma de Bobo Dioulasso : le cinéma Guimbi (nom d'une célèbre princesse, Guimbi Ouattara, héroïne historique de la ville).

 

Dans les années 1970, la ville de Bobo Dioulasso bénéficiait de plusieurs salles de cinéma héritées de la période coloniale. L'une d'ellle - le ciné Rio - prit le nom de ciné Guimbi après 1970. A partir de 2003, les salles de cinéma ont fermé suite à la liquidation de la SONACIB, société d'état spécialisée dans le cinéma. Les salles ont été vendues et transformées en magasins. Le ciné Guimbi a fermé ses portes en 2003.

 

Le cinéma Guimbi avait une particularité ; il avait développé une vocation populaire par son implantation dans le vieux quartier de Koko. Derrière son écran, on trouve le marché du quartier, le plus ancien marché tenu par des femmes de la ville. C'est un lieu de mémoire et de nostalgie chez les Bobolais. Ce cinéma était une salle à ciel ouvert, elle a été ouverte en 1956 et fermée en 2003. L'ASCBF l'a racheté à ses propriétaires, la famille Touré en 2013.

 

 


L'ASCBF a racheté le ciné Guimbi à ses propriétaires, la famille Touré, en 2013

 

Toute l'équipe a décidé de reconstruire le cinéma Guimbi, dernière salle de cinéma de Bobo Dioulasso.
Ce futur cinéma sera un lieu de vie populaire avec deux salles de 324 et 174 places, une salle de 120m2 pour des formations, conférences, expositions, on y trouvera également des bureaux, une cafétéria, un restaurant etc... avec un cadre pédagogique destiné aux enfants et adolescents scolarisés ou non.

Les jeunes réalisateurs et techniciens de l'audio-visuel trouveront une tribune hebdomadaire.

Les groupes spécifiques de femmes et de jeunes bénéficieront d'un espace ouvert. Cet espace sera également celui des gens du quartier ; au début les démolitions ont été faites par les jeunes du quartier. Un appel d'offres permettra d'embaucher des gens du quartier, afin d'impliquer au maximum les populations désargentées et lutter contre cette idée préconçue que le cinéma est réservé aux riches.


Des évènements culturels variés seront organisés dans un espace multidimensionnel.
Et à terme ; le cinéma permettra la création d'un festival de cinéma annuel, propre à Bobo : le "Guimbi Festival".

 


Aux bureaux de l'architecte Jean-Marc Lalo à Paris - La maquette du futur ciné Guimbi

 

L'AIDE INTERNATIONALE

 

La reconstruction du ciné Guimbi est l'occasion d'un formidable élan de la part de la profession.

Le projet est parrainé par les Frères Dardennes.
De nombreux cinéastes, réalisateurs du monde entier se sont joints à l'aventure...
Parmi eux : Gaston Kaboré (Buud Yam), Abd Al Malik, Abderamane Sissako (Timbuktu), Cheikh Oumar Sissoko, Guneet Monga (Lunch Box), Steven Markovitz (Afrique du Sud), Dany Glover (L'Arme Fatale), Nicolas Wadimoff (Suisse), Costa Gavras (L'Aveu, Missing),

 

Auquel il faut ajouter le soutien de : L'Académie des Césars, Unifrance, un réseau d'une cinquantaine de festivals. Le Ministère de la culture du Burkina Faso, La Coopération Suisse au Burkina Faso, La Wallonie-Bruxelles International, la Région Rhône-Alpes, Canal +, TV5 monde, Sodibo, Africalia....
Et aussi, bien sûr,  l'appui et le soutien du FESPACO

L'appui des medias a permis la parution d'une centaine d'articles sur le sujet.

 

.
Festival à Saint-Louis-du-Sénégal, Berni avec Abderamane Sissako

 


Berni Goldblat avec le cinéaste chinois Wang Bing et Dany Glover

 

 

LES NOUVELLES

 

- Le terrain du cinéma Guimbi a été acquis en 2013. Les plans des bâtiments sont signés de l'architecte Lalo, ils s'inspirent du style sahélo-soudanien et seront bâtis en éco-construction sur une surface de 1430 m2.

 


Le chantier du gros oeuvre de la petite salle a débuté le 20 juillet 2015 après une soirée de projection où 1200 personnes étaient présentes.


Une opération d'actionnariat populaire a été lancée en janvier 2013 à Genève et relayé dans une quarantaine de festivals.
Cela consiste à mettre en vente des sièges du futur cinéma pour recueillir des fonds auprès du grand public. En juillet 2015, 330 sièges ont été vendus ; le nom de chaque acheteur sera inscrit derrière le siège.

 

 

 


Le chantier en juillet 2015

 

- Pour débuter le chantier, il a fallu trouver une solution afin de reloger un marché tenu par les femmes qui se tenait derrière le cinéma, marché qui datait de plus de cinquante ans. Reloger, mais pas exproprier : les femmes ont choisi un autre espace à quelques encablures de leur ancien marché. L'association ASCBF, porteuse du projet Guimbi a pris en charge les travaux : assainissement, aménagement, remblayage, la route a été damée, les caniveaux ont été fermés et 45 arbres ont été plantés. Le déménagement a eu lieu le 7 juillet 2015.

 


Le déménagement du marché, en douceur et devant les caméras

 

- La création d'un réseau de salles de cinéma en Afrique se dessine autour du projet Guimbi. Plusieurs pays se sont déjà associés à ce futur réseau comme : le Maroc, la Tunisie, le Mali, le Cameroun, le Sénégal, La Côte d'Ivoire, Madagascar et bien d'autres ....

 

- Sortie prochaine du film d'animation " Siebou et le vol des oeuvres sacrées"

 

 

Les grands rendez-vous de l'été 2015 :

- 15 - 23 août : les états généraux du film documentaire

- 20 - 23 août 2015 : Festival des cinémas d'Afrique de Lausanne

 

 

APPEL

 

 

Il est toujours temps d'aider le chantier du Ciné Guimbi qui est loin d'avoir bouclé son budget.

Contact : Le ciné Guimbi

 

- En achetant un siège de cinéma

- En faisant un don spontané

- En relayant toutes les informations du projet

 

 

 

 

L'ALBUM

 

CONTACTS

 

- Les films du Djabadjah

- Le ciné Guimbi
 

- Distributeur de "ceux de la colline"

 

LES SITES IMPORTANTS

 

- Le site du ciné Guimbi

- Ciné Guimbi sur facebook

- Ciné Guimbi sur Twitter

- Instagram : cineguimbi

- Spot sur youtube

- Site internet de Cinomade

 - Cinomade sur Facebook

 

MEDIAS

 

- Festival de Cannes 2015 : les enchères de Ciné Guimbi (Youtube)

- Radio VL

- Mkolo projects, juillet 2015

- La cinémathèque française

- RFI mai 2014 au Festival de Cannes

- Juin 2013 : Africultures

- Africalia

- Festival des trois continents

- Midifilm

- Droit libre

 

(Crédit photos : Marine Pacault (Cinomade), Marilia Guiraud (projection au ciné Guimbi), Ciné Guimbi, Cinomade, Berni Goldblat)