Consulat du Burkina Faso de Nice

ça va aller

jeudi 19 janvier 2017

Association  "ça va aller"
Association 1901 à vocation humanitaire
Président : Patrice Schmitt
Siège social : 9 rue Baudin 83190 Ollioules
Courriel : asso.ca.va.aller@gmail.com
Site internet de l'association

 

 

 

QUI SOMMES-NOUS ?

 

L'association sans but lucratif "ça va aller'" a pour objet l'aide humanitaire au profit des habitants du Burkina Faso, en particulier dans le domaine de l'éducation, mais aussi de l'agro-écologie et  la lutte contre la pauvreté.

"ça va aller", en langue moré "Naam Zem Samé" ou en marka "A Na Yien", est créée en 2015 grâce aux expériences "Education", "Agro-Ecologie" et "Lutte contre la pauvreté" de ses membres fondateurs, acquises au Burkina et en France depuis quelques années au sein des associations "Entraide Burkina" de Sanary sur Mer (83) et "Camelia Burkina" de Six-Fours-les-plages (83). Qu'elles en soient remerciées !

 

Des relations de confiance ont été conservées avec ces associations et des coopérations mutuelles sont envisagées.

 

LES PROJETS

 

La mission principale de l'association "ça va aller" concerne les parrainages d'élèves sous forme essentiellement :

- de parrainages individuels : un parrain donateur est apparié avec un filleul dont il reçoit des nouvelles et avec lequel il peut communiquer s'il le souhaite.

-  de parrainages collectifs : le don est alors employé dans le cadre des actions de parrainages en général mais sans filleul identifié.

 

En parallèle des actions de parrainages, des jumelages sont organisés entre collèges français et burkinabè. La majorité des élèves parrainés par l'association,  est scolarisée dans ces établissements jumelés de manière à créer des liensde confiance réciproques entre l'association  et les cadres des collèges burkinabè.

 

L'agro-écologie, basée sur les principes de Pierre Rabhi et la lutte contre la pauvreté sont également des missions de l'association "ça va aller" mais réalisées uniquement sur des dons dédiés.

 

Pour limiter les contraintes de déplacement (difficile au Burkina, en particulier en brousse ...) des membres en mission, la zone préférentielle d'actions de l'association se situe entre Dedougou et Koudougou et en particulier autour des villages de Sankoué et Yé.

 

 


Gauche : lecture des lettres des correspondants français
Droite : la promotion 2012 des parrainés du collège de Sankoué

 

 

LES REALISATIONS

 

Parrainages

Grâce à l'association "Camelia Burkina" ainsi qu'à l'action des membres fondateurs de "ça va aller" au sein de Camelia, pendant l'année scolaire 2013-2014 ; 80 filleuls environ ont poursuivi des études dans le cycle secondaire ou en apprentissage ; le tout pour un budget de 3500 euros directement investis dans les parrainages sans aucun frais annexe ou intermédiaire ...

 

Pendant l'année 2014-2015, ce sont plus de 80 filleuls qui sont dorénavant parrainés individuellement ou collectivement. Quelques uns sont partis (échecs, renvois par inaptitude ou manque de travail ou bien encore fin d'études) mais deux promotions de 8 élèves de classe de 6ème dans les collège de Yé et de Sankoué ont été recrutés en juin 2014.

 

Pour l'année scolaire 2015-2016, nous reprenons et poursuivons au même niveau l'action engagée par Camélie Burkina, qui désormais ne s'occupe plus d'éducation au niveau de l'enseignement secondaire. C'est donc plus de 80 élèves qui seront parrainés par l'association "ça va aller" avec le projet de parrainer deux nouvelles promotions à Yé et Sankoué.

 

Jumelages
Les jumelages entre des collèges d'enseignement général (CEG) du Burkina Faso et des collèges en France, facilités par l'intermédiation de l'association "ça va aller", se veulent une expérience d'ouverture au monde, ludique mais enrichissante, pour les enfants de ces deux pays francophones.
Au moyen d'un échange de correspondances,  et de reportages entre élèves de classes de 6ème ou 5ème, ces jumelages tentent de favoriser la naissance de liens d'amitié, de respect, et de connaissance mutuelle ainsi nque le développement d'un  sentiment d'appartenance à un avenir commun de l'humanité.

 

La thématique des échanges s'articule autour de l'éducation à l'environnement dans une perspective de développement durable.


En 2015, les jumelages concernent :
- le collège de la Guicharde à Sanary sur Mer (83) avec le CEG de Yé
- le collège des Eucalyptus à Ollioules (83) avec le CEG de Sankoué

 

Agro-écologie
La mission "Agro-Ecologie" de "ça va aller" est en ce moment limitée à un jardin de 10 000 m2 dans le village de Sankoué confié au grougepement des femmes.

Depouis trois ans, une soixantaine de femmes cultivent leur petit lopin de terre (10 m sur 10 m) à l'intérieur du jardin clôturé financé par l'association "ça va aller".

Chacune y fait pousser le maraîchage (manioc, gombo, piments, pois...) complémentaire de la récolte de mil pour sa propre famille.

Elles entretiennent une cinquantaine de jeunes moringas plantés par l'association entre les parcelles. Ceux-ci étant dorénavant adultes, les femmes se contentent maintenant de récolter les feuilles aux hautes qualité nutritives pour les mélanger à la bouillie de mil des bébés ou à la sauce pour le tô familial.

 

 


Gauche : réunion de parents d'élèves à Sankoué
Droite : conseil de classe des élèves parrainés avec l'association et la direction du collège

 


Le stand de l'association à la Fête Africaine de Six-Fours le 31 mai 2015

 

2016 EN FORME DE BILAN

 

- 3 missions (mars, juin, novembre) au Burkina Faso

- 4 séances de jumelages dans les collèges

- 4 ventes solidaires

- 75 enfants et plus grands, parrainés au Burkina dans les cycles universitaires, secondaires et en apprentissage

- La "Wikipédisation" de salles d'étude en brousse en liaison avec les collèges jumelés

- 2 jardins de femmes (moringa et maraîchage) et 1 moçulin à grain à Sankoué

- La voûte nubienne de Sankoué, nouvelle maiuson d'hôtes, maintenant achevée, meublée, qui attend tout le monde pour des vacances ou des missions dans un cadre édépaysant"

 

 

(Photos. association çà va aller)