Consulat du Burkina Faso de Nice

Transformation des céréales

dimanche 02 septembre 2012

LE GROUPEMENT AFEY

Histoire d'une réussite

 

Né en 1994, le groupement de femmes AFEY (Association des Femmes Entreprenantes du Yatenga) à Ouahigouya, a réussi à construire à la force du poignet, une unité de transformation des céréales en farine. La réussite est étonnante par son modernisme.

 

Les bâtiments sont construits en dur, dans une enceinte bien protégée. les femmes travaillent au quotidien ce qui leur assure un salaire mensuel, indispensable à ces femmes qui sont veuves pour la plupart . Chaque tâche est bien répartie dans des salles différentes :

 

  1. Salle de stockage des céréales non décortiquées : petit mil, maïs blanc, maïs jaune, maïs rouge (dit aussi "maïs de sorcière")... Le son qui reste est donné aux éleveurs qui viennent le chercher pour nourrir les animaux.
  2. Salle décortiqueuse où le travail se fait grâce à une machine électrique
  3. Salle de vannage-trempage. Les céréales décortiquées sont alors lavées dans de grandes bassines puis égouttées dans des grandes bassines trouées
  4. Salle de mouture où les céréales sèches et décortiquées sont transformées en farine
  5. Salle de séchage de la farine dans un four à bois
  6. Salle de tamisage et de conditionnement
  7. Bureau et salle de vente


Le "Maïs de sorcière", maïs rouge qui devient jaune une fois passé à la décortiqueuse

 


Les céréales décortiquées sont lavées dans de grandes bassines et égouttées dans des bassines percées

 


Les céréales passent au moulin avant d'être séchées dans un four à bois pendant trois heures



La farine est disposée sur de grandes plaques en bois dans un grand four chauffé à l'arrière à l'aide d'un chauffage à bois qui nécessite une stère de bois par jour

 

La farine est ensuite tamisée à la main, les femmes travaillent avec un masque pour éviter de trop respirer de poussière de farine

 


S'il ne pleut pas, le séchage se fait également au soleil sur des aires prévues à cet effet


Le bureau de vente contient toutes les possibilités de conditionnement de la farine ; du sachet de 300 grammes au sac de 20 kg. Le prix reste le même quelque soit la farine. La transformation des céréales englobe également la fabrication du couscous. On trouve même de la farine enrichie pour les bébés

 

Quelques idées de prix : sachet de 300 grammes de farine : 125 F cfa
1 kg de couscous : 500 F cfa
12 kg de farine : 4750 F cfa
20 kg de farine blanche : 8000 F cfa
Une unité de mesure particulière : 1 yoruba (soit 2kg). Le yoruba est un plat nigerien (voir la photo ci-dessus) très populaire dans la cuisine

Le groupement AFEY exporte à Koudougou, Koupela, autour de Ouahigouya, néanmoins cela reste limité au Burkina Faso

 

Reportage fait au groupement AFEY
Adresse postale : BP 411 Ouahigouya Burkina Faso
Tel : 00 226 40 55 26 44
Courriel : afeyduyatenga@yahoo.fr